Championnat : Challans - CEP Lorient

FacebookFacebook
8 février 2019
Résumé de match

Vendée Challans Basket  95 - 75  CEP Lorient

Il ne faut pas se voiler la face. Avec les récentes sanctions tombées dans la semaine et les blessures de certains de nos cadres, la situation de notre équipe n’est guère radieuse. Les entraînements sont perturbés et il est difficile de forger un moral de battant à des joueurs, injustes bouc-émissaires de tous ces maux. Il nous faut désormais nous battre pour éviter le pire. Le contexte, certes pas favorable, n’est toutefois pas désespéré. Mais, face au leader Challans, la mission est très difficile.

Le challenge est donc posé et ce n’est pas la motivation qui manque aux cépistes. Alors que beaucoup de gens voient déjà un raz-de-marée rouge et blanc asphyxier le jeu breton, la réalité est différente... Du moins, lors de la première mi-temps assez équilibrée. La rencontre est entamée sur un faux rythme mais elle monte en intensité graduellement. L’essentiel des duels se déroule sous les paniers où chacune des deux équipes défend son bien. Comme pour le match précédent, le CEP tarde à monter sur ses adversaires directs en laissant fréquemment des fenêtres de tirs. Et la punition est automatique. Car les joueurs de Challans sont très actifs et assez adroits au niveau de l’arc extérieur. Moins en réussite à ce niveau, les lorientais s’en remettent à l’adresse de son capitaine Mathieu ou de Zach qui évite de prendre du retard. Dans la raquette, Vincent, Baba et Alexis n’ont pas la même verve que la semaine passée et éprouvent des difficultés face à la défense tenace de l’équipe locale mais restent persuasifs aux rebonds. Pendant un moment, nous profitons de quelques transitions rapides pour transpercer les remparts vendéens mais pas suffisamment pour créer un écart favorable. La maladresse de Challans du deuxième quart temps est peut-être une des explications de la peine des joueurs de Vendée à prendre l’ascendant à leur tour. Il est vrai aussi que  nous protégeons beaucoup plus intensément notre espace. Revers de la médaille, les fautes tombent et Challans en profite allègrement pour ne pas plonger. A la mi-temps, nous devançons l’équipe locale d’un petit point acquis chèrement mais nous avons encore toutes les raisons de rester optimistes. Surtout qu’Alexis marque dès le début du troisième quart-temps...

Rotation... Rotation...

Hélas, trois fois hélas, la confiance dans les rangs Cépistes ne va durer finalement que 25 minutes. Moment choisi par Challans pour écraser l’opposition Lorientaise en quête de points. Avec un banc plus étoffé et des rotations plus opulentes, les vendéens vont soudainement creuser l’écart en deux minutes à peine. Un impact décisif au bon moment par des joueurs plus frais avec « plus de jus ». Car il est bien là le problème Cépiste en ce moment. Du fait des blessures chroniques des joueurs de l’équipe, Philippe doit recomposer souvent avec l’effectif viable, au regret de certains supporters qui aimeraient une composition plus tranchante. Résultat, les temps de jeu s’accumulent pour quelques joueurs clés et diminuent pour d’autres. Avec pour conséquence évidente, un impact des rotations qui diminue au fur et à mesure de l’avancement de la rencontre. Et vendredi soir, malheureusement, la fin de match n’échappe pas à cette règle cruelle. Après un 12-0 encaissé au retour des vestiaires, les Lorientais reviennent péniblement mais avec envie à une seule possession de l’équipe locale sur un tir lointain d’Ibrahim, encore exemplaire ce soir (51-48). Un effort violent qui a des conséquences immédiates sur les ardeurs bretonnes. Lorient est dans le dur. L’accélération soudaine de Turpin et Gentil déclenche alors une dispersion des forces Cépistes en présence, incapables de réagir face aux assauts rapides et précis des Vendéens. Ce n’est pas une déroute mais cela y ressemble tellement l’écart va grimper vite au tableau d’affichage. Le duo Ibrahim-Jordan tente bien de réduire l’avantage adverse mais la nouvelle offensive portée par Challans en début de dernier quart-temps a raison de nos espoirs. Avec un Mathieu muselé, nous accusons -21 au compteur. Et malgré nos efforts dans les dernières minutes, les actions individuelles ne suffisent pas à renverser la vapeur. Les Challandais impériaux devant leur public méritent largement leur victoire, un succès qui nous aurait pourtant fait le plus grand bien. La fin de ce championnat perturbé sera difficile mais il nous faut rester soudés. Ensemble, tout est possible.

OP

Score par période : 22-19, 16-20, 26-17, 31-19

Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels
Partenaires médias