Coupe de France - 07/11/2018

CEP LORIENT BASKET - Caen Basket Calvados

73 - 83

FacebookFacebook

CEP LORIENT   73 - 83  CAEN BASKET CALVADOS (Pro b)
 
Souffelweyersheim qui bat Gravelines-Dunkerque, un club de Jeep Elite. Challans qui atomise Evreux, pourtant sixième de Pro B... Décidément cette coupe de France nous réserve de grosses surprises. A croire même que les clubs classés plus hauts dans la hiérarchie n'y voient qu'un intérêt trop mineur pour s'y jeter corps et âmes. Ou croient que ce challenge sera gagné avant même de l'avoir relevé et se font surprendre. Un manque d'humilité possible dont l'équipe de Caen n'a pas fait preuve hier soir, en l'emportant à la régulière sur notre équipe de champions, sans doute trop courte physiquement pour relever ce défi.

Il en reste que le CEP a fait une très bonne impression face à une formation actuellement 17ème du classement de Pro B et privée de son meneur attitré. En témoigne ce 10-0 acquis avec fermeté par nos joueurs en début de partie. Une embellie de courte durée malheureusement car les Caennais vont tout de suite accélérer le rythme et montrer que eux aussi ne sont pas manchots lorsqu'il faut défendre dans la raquette ou ajuster des tirs lointains derrière l'arc extérieur. En moins de trois minutes, les voilà désormais collés aux basques des lorientais et ils ne les quitteront jamais longtemps (13-11 à 4:36). Avec Ibrahim à la mène et en l’absence de Mathieu laissé au repos, ce sont surtout nos deux américains Jordan et Zach qui vont à tour de rôle essayer de trouer la défense de nos adversaires. Très sérieux en attaque, nos cépistes se montrent particulièrement solides en défense malgré les fautes inhérentes et profitent régulièrement des erreurs passagères des visiteurs. Progressivement, les normands durcissent leur activité dans leur territoire et nous avons tendance à subir de plus de plus mais la vaillance et l'intelligence de nos offensives restent un atout. Si bien qu'en fin de première mi-temps, nous nous plaisons à rêver d'un nouveau "coup" de nos bretons.

Puissance Athlétique

Mais avec cinq petits points d'avance, ce butin se montre trop maigre pour déjouer les plans d'Antoine Michon. Car, pour chaque poste, nous rendons certainement quelques kilos sur la balance et le défi physique imposé cette fois par les visiteurs va monter encore d'un cran. Clerc, Salmon puis Ramseyer ne se privent pas alors pour démontrer leur puissance athlétique face des Cépistes pas trop préparés pour ce genre de combat. Une bataille virile à la limite de la légalité mais qui a son effet. Avec une adresse retrouvée, les Caennais assomment littéralement notre équipe qui constate la différence entre la Pro B et la Nationale 1. Un -13 terrible qui rectifie tout de suite la situation et qui force nos artilleurs à courir après le score. Car au lieu de baisser les bras, les Cépistes font honneur à leur nouveau maillot et tentent de multiples combinaisons pour revenir au score. Mais chaque tentative, chaque offensive se termine souvent en un choc, une collision qui peut engendrer une blessure. En témoigne cette séquence où le courageux Ibrahim « voyage » sur un coup d’épaule très appuyé. Ou alors les bousculades dans la peinture et Baba qui se retrouve sur le sol. Malgré la vitesse d’exécution de certains de nos mouvements, il faut se rendre à l’évidence. Caen contrôle, Caen maîtrise et Caen gagne. La logique est respectée.

Lorient quitte donc la coupe de France la tête haute après une belle prestation où le CEP a tenté et réussi un long moment à rivaliser avec son adversaire. Un match pas très clair aux yeux du coach Philippe mais qui a permis à Jordan de retrouver un peu plus de sensations. Il ne faut pas se tromper d’objectif, samedi est une rencontre plus importante. Restons sereins.

OP

Score par période : 21-18, 22-20, 14-27, 16-18

Coupe de France : CEP Lorient - CAEN

Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels
Partenaires médias