Journée 20 - NM1 - 26/01/2019

CEP LORIENT BASKET - UNION TOURS BASKET METROPOLE

70 - 81

FacebookFacebook

CEP Lorient 70 - 81 Union Tours Métropole 

Difficile d’imaginer pire scénario avant la rencontre qui oppose notre équipe à la solide et redoutable formation Tourangelle. Avec trois joueurs blessés, notre infirmerie tourne à plein régime à la grande déception des coachs qui doivent composer encore une fois avec les seuls éléments en présence. Un match déjà contrarié à l’entraînement car dans l’impossibilité de pouvoir répéter les 5 contre 5 si précieux, les complications s’enchaînent tel un mauvais coup du sort.
 

Bon démarrage

Mais, malgré ces nouvelles tracasseries sportives, Mathieu et les siens font honneur au maillot en remportant brillamment le premier quart-temps avec 7 tirs primés, rien que cela. Le CEP nous propose un jeu haletant, rapide et précis en attaque. Zach, Mathieu, Ibrahim et Alexis enchaînent les séquences et règlent la mire en périphérie. En l’absence ou du moins du fait de la réduction obligée du temps de jeu de Vincent, c’est Baba et Zach qui tentent de forcer le passage dans les rares espaces laissés par les visiteurs très rigoureux dans leur peinture, bien aidés il est vrai, par les autres membres de l’équipe qui ne rechignent pas non plus à attaquer le cercle. Tout est difficile et il faut une réelle adresse pour réussir chaque point. En défense, par contre, c’est un peu plus compliqué du fait de l’absence prépondérante de Vincent. Baba, Zach et Alexis essaient de réguler au mieux les assauts des intérieurs de Tours. Ils y parviennent malgré tout mais en face, l’opposition est très forte, trop forte. A eux d’eux Baba et Zach prennent la moitié des rebonds de la formation locale (24/48). Et fait pas forcément du hasard, réussissent un double double en fin de partie. La pression est constante et exténuante pour les organismes et force est de constater qu’une fois le premier quart-temps terminé, nous baissons malheureusement d’intensité. Trop tendre en défense, le défit physique vers lequel nous entraînent nos adversaires va avoir raison de notre collectif qui se désagrège peu à peu malgré une seule possession d’écart à la mi-temps. Et comme il fallait s’y attendre, outre la fatigue naissante, la maladresse rejoint aussi les rangs de nos champions. Face à ce cruel contexte et d’autres imprévus, nous tentons malgré tout de relancer la machine. Mais rien n’y fait, le manque de rotations nous condamne peu à peu.

En manque de rotations

Alors que faire avec 6 joueurs valides mais exténués et un joueur qui brave l’avis médical face à une armada de joueurs plus costauds et plus frais que nous ? Il suffit de consulter les statistiques de fin de match pour comprendre la différence évidente entre les deux équipes. Si pour Tours, le banc apporte pas moins de 36 points, Lorient ne doit se contenter de 13 seulement. Si au niveau des rebonds, nous soutenons la comparaison, les visiteurs ne se privent pas de nous bousculer dans tous les autres secteurs du jeu, c’est logique. Leur détermination est sans faille, leur patience aussi. Le trou d’air qui menace les Cépistes survient au cours de la troisième période. Incapables de percer la place forte d’Indre-et-Loire pendant cinq minutes, nos joueurs diminués mais toujours vaillants voient Tours prendre 2 ou 3 possessions d’avance. Un très faible matelas acquis au prix d’une haute lutte sans se montrer transcendant mais l’écart est créé et il le restera avant d’attaquer la dernière période. Sans doute, l’un des meilleurs Lorientais ce samedi, Baba marque alors, réduisant à 3 points le crédit des joueurs de Tours. Mais, la combativité Cépiste est atteinte et les joueurs sont cuits. Les erreurs de jugements et les mauvaises passes se succèdent. N’ayant plus les jambes pour lutter efficacement, la résignation semble inévitable. Seul Ibrahim réussit à trouver la faille dans le jeu en tentant d’enrayer la machine à points adverse. A lui seul, il réussit onze points sur ce dernier acte. Mais dans le même temps, Lesieu et les complices de Watkins en marquent 6 de plus. Plus physiques et mieux préparés, les joueurs de Tours gagnent la manche. Bravo à eux. 

La marche était trop haute ce samedi. Les absences commencent à devenir préjudiciables pour l’équipe mais pour éviter une dégradation plus néfaste encore, il faudra trouver le jus pour combattre à Rueil mardi soir. Les joueurs en sont capables, nous le savons, mais auront-ils suffisamment d’énergie pour cela ?

OP

Score par période : 24-21, 19-23, 11-15, 16-22

Championnat contre UNION TOURS BASKET METROPOLE

Statistiques du match

CEP LORIENT BASKET
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Matthieu MISSONNIER 19:58 2 1 1/6 16% 1/2 50% 0/4 0% 0/2 0% -1
Zachary BROWN 40:00 13 11 3/12 25% 2/7 28% 1/5 20% 6/7 85% 14
Ibrahim SAOUNERA 29:18 18 4 7/18 38% 3/8 37% 4/10 40% 0/0 0% 12
Mathieu BIGOTE 37:25 9 2 3/13 23% 0/3 0% 3/10 30% 0/0 0% 2
Alexis DARGENTON 23:42 5 4 2/5 40% 1/2 50% 1/3 33% 0/0 0% 6
Baba Soma SAMAKE 35:09 12 13 5/11 45% 5/11 45% 0/0 0% 2/2 100% 20
Sullian PARISSE LAURENT 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Ousmane DABO 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Vincent POURCHOT 14:29 11 7 5/7 71% 5/5 100% 0/2 0% 1/2 50% 16
Ruben ALBICY 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Totaux equipe 70 48 26/72 36% 17/38 44% 9/34 26% 9/13 69% 74


UNION TOURS BASKET METROPOLE
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Fabien ATEBA 26:47 16 3 5/13 38% 1/5 20% 4/8 50% 2/2 100% 11
Theo LEFEBVRE 8:08 0 2 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 3
Ahmed DOUMBIA 25:29 6 4 2/4 50% 0/0 0% 2/4 50% 0/0 0% 8
Diante Levante WATKINS 31:52 19 4 6/13 46% 2/4 50% 4/9 44% 3/3 100% 19
Glenn DURO 15:15 2 0 0/2 0% 0/0 0% 0/2 0% 2/2 100% 2
Darnell WILLIAMS 12:04 5 1 2/5 40% 1/2 50% 1/3 33% 0/0 0% 7
Julien LESIEU 26:22 13 8 6/11 54% 6/11 54% 0/0 0% 1/1 100% 18
Bruno CINGALA-MATA 26:40 10 10 4/10 40% 4/10 40% 0/0 0% 2/2 100% 15
Amy M'BOMA 12:32 2 0 1/4 25% 1/1 100% 0/3 0% 0/0 0% 2
Tyran DE LATTIBEAUDIERE 14:52 8 3 4/7 57% 4/7 57% 0/0 0% 0/1 0% 6
Totaux equipe 81 40 30/69 43% 19/40 47% 11/29 37% 10/11 90% 96
Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels