Journée 21 - NM1 - 29/01/2019

RUEIL ATHLETIC CLUB basket - CEP LORIENT BASKET

88 - 82

FacebookFacebook

Rueil 88 - 82  CEP Lorient 

Nous ne sommes pas passés loin du parfait hold-up mardi soir face à Rueil. Après une première mi-temps passée à souffrir de l'adresse monstrueuse aux tirs lointains de l'équipe locale, nos joueurs ont retourné les cartes en revenant à une seule possession dans les dernières minutes. Malheureusement, cette courageuse rébellion s'est révélée trop tardive et au final, c'est bien la formation de Rueil qui remporte la mise. Embarrassant pour la suite.

Cinq tirs à trois points dans le premier acte, cinq tirs dans le deuxième, les Rueillois marquent quasiment deux tiers de leurs points sur des tirs au-delà de l'arc extérieur lors de la première mi-temps. Face à cette insolente et habile réussite, marque de fabrique des joueurs des Hauts-de-Seine, nos cépistes tardent à réagir. Pourtant, avec Vincent et Jordan pas complètement remis de leurs blessures et Baba très vigilant, nous soutenons un moment la comparaison dans le secteur intérieur dès les premiers instants. Mais l’impression que nous ne défendons réellement et efficacement que dans notre demi-cercle demeure. Et, dès que le ballon s’échappe hors de la ligne extérieur, mis à part peut-être Matthieu, nous rechignons à plonger sur notre adversaire qui a le temps d’ajuster notre panier. De quoi permettre aux locaux de nourrir progressivement et assurément un petit magot fort utile en fin de rencontre. Sur le reste, nous ne signalons pas de réel temps mort dans cette première mi-temps. Le ballon vit bien et circule très rapidement d’un côté comme de l’autre, la différence s’expliquant aussi par les quelques ballons mal négociés ou les pertes de balles regrettables en attaque. A la pause donc, le mal est fait. Du fait du manque évident d’agressivité, nos amis constatent avec regret une différence de 17 points au tableau d’affichage. Dominés mais pas abattus, nos Cépistes lancent alors la révolte.

Révolte

Parmi les mutins Lorientais, citons Mathieu, le capitaine très actif, Ibrahim, précis à la mène et Alexis au four et au moulin. Le visage affiché par nos favoris est à l’opposé de ce que nous avons vu lors de la première période. Plus accrocheurs et plus proches de l’adversaire en défense, nos joueurs se montrent beaucoup plus combatifs et plus efficaces en même temps. A force de presser l’équipe locale, ils déjouent un bon nombre d’offensives de Rueil. Et comme en plus, ils se montrent plus mobiles et surtout plus adroits en attaques, l’écart se réduit fortement, passant ainsi de -20 à-6 en un seul quart-temps. Certes, dès qu’un joueur oublie les consignes et laisse un peu de champs, la sanction est immédiate et très souvent à trois points. Car les joueurs de Rueil sont loins d’être des manchots et profitent de la moindre erreur pour punir le CEP. Mais avec seulement six points de retard à l’entame du dernier acte, nous pouvons spéculer...  Malheureusement, Rueil possède parmi ses rangs des joueurs de grande valeur, Racine notamment. A lui seul, il va faire très mal à notre équipe, réussissant 12 points sur le dernier quart-temps. Et avec lui, c’est tout l’effectif de l’équipe d’Île de France qui monte d’un cran dans la bataille. Face à ce nouveau défi, les Cépistes ne manquent pas d’envie dans les duels mais les cafouillages sont trop nombreux. Nous défendons souvent en reculant et, sans doute par fatigue, notre agressivité baisse d’un ton. Cette légère fébrilité défensive compréhensible permet à Rueil de placer quelques nouvelles flèches lointaines. Ce qui ne fait pas notre fortune. S’ajoutent alors quelques précipitations en attaque et vous tenez là les clés du nouvel échec Lorientais en déplacement. Malgré un retour de nos joueurs en fin de rencontre, l’avantage créé par Rueil au cours de la première période suffit à leur bonheur. Rueil gagne la rencontre, plongeant un peu plus Lorient dans l’appréhension. 

Contrairement aux idées reçues, le CEP n’a pas mal joué mais s’est montré efficace trop tardivement. Preuve en est la meilleure évaluation collective (101) que Rueil. Mais l’incertitude plane désormais sur la fin de championnat. Il reste désormais 5 matches pour éviter le piège. Nos joueurs ont le talent et la capacité pour le déjouer mais cela passe immanquablement par un succès contre Toulouse samedi. Venez nombreux.

OP

Score par période : 25-14, 23-17, 19-30, 21-21

Statistiques du match

CEP LORIENT BASKET
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Matthieu MISSONNIER 15:27 6 2 3/5 60% 3/3 100% 0/2 0% 0/0 0% 8
Zachary BROWN 35:25 8 3 3/6 50% 1/3 33% 2/3 66% 0/0 0% 7
Ibrahim SAOUNERA 37:07 8 5 2/7 28% 0/3 0% 2/4 50% 2/2 100% 12
Mathieu BIGOTE 34:52 20 2 7/14 50% 4/6 66% 3/8 37% 3/4 75% 22
Alexis DARGENTON 20:24 15 4 6/10 60% 5/8 62% 1/2 50% 2/4 50% 15
Baba Soma SAMAKE 12:18 5 2 2/3 66% 2/3 66% 0/0 0% 1/2 50% 7
Jordan SEMPLE 9:03 4 0 1/1 100% 0/0 0% 1/1 100% 1/2 50% 1
Vincent POURCHOT 35:23 16 9 7/10 70% 7/9 77% 0/1 0% 2/2 100% 26
Ruben ALBICY 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Totaux equipe 82 30 31/56 55% 22/35 62% 9/21 42% 11/16 68% 101


RUEIL ATHLETIC CLUB
Joueurs Min Jouées Points Rebonds Tirs % tirs 2pts % 2pts 3pts % 3pts LF % LF Eval
Neal SAKO 17:50 4 4 2/3 66% 2/3 66% 0/0 0% 0/0 0% 11
Warren RACINE 26:30 26 4 8/13 61% 2/5 40% 6/8 75% 4/6 66% 22
Benjamin DELAGE 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Vincent FANDELET 30:21 10 7 5/12 41% 5/12 41% 0/0 0% 0/0 0% 11
Lamine SAMBE 29:46 16 2 6/10 60% 3/4 75% 3/6 50% 1/3 33% 15
Guillaume DAURCES 8:10 0 1 0/1 0% 0/0 0% 0/1 0% 0/0 0% 0
Steven RICARD 24:37 17 1 6/12 50% 1/5 20% 5/7 71% 0/0 0% 13
Dejan SENCANSKI 34:07 13 1 5/12 41% 2/7 28% 3/5 60% 0/0 0% 10
Masse DOUMBE 28:39 2 8 0/3 0% 0/0 0% 0/3 0% 2/2 100% 11
Pierre Emmanuel SERREUILLE 0:00 0 0 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0/0 0% 0
Totaux equipe 88 33 32/66 48% 15/36 41% 17/30 56% 7/11 63% 97
Partenaires majeurs
Partenaires institutionnels